Rouina 2000 ans d’existence


من أرشيف  جمعية أصدقاء الروينة

Rooena, nom par les romains pour les ruines qui existaient ici.Ce nom, qui, au fil des ages est devenu Oued Rouina, au temps des Turcs, pour devenir enfin Rouina tout court ( Voir Encyclopédie Archéologique et Revue Africaine tome 1 et 3 de 1856-57 et 1858-59)

مجلة الثورة الافريقية1856

Les Romains lui ont sans doute attribue ce nom Rooena qui veut dire ruines , surement qu’il existait bien avant leur arrivée a Rouina d’autres civilisations précédentes.

Les géologues Français, font allusion dans leur livre de recensement en 1856 aux points 50,51,52 et 54 qui jusqu’à  présent, on trouve les ruines romaines prouvant leur existence, et qu’ils excellaient dans l’art,de l’agriculture et de la construction et aussi dans la littérature vu leur écriture

On a longtemps cru que Rouina voulait dire avoir apaise sa soif, ou cette préparation de blé grillé ensuite broyé au sucre que les visiteurs prenaient au cours de leur voyage a travers Rouina mais ce nom est bel et bien Romain ( Voir article 52, recherche par archéologue Français 1856) et qui veut dire sans nul doute Ruines.

Zedeeny, de son nom actuel Zeddine elle aussi , fut appelée par les romains car elle longeait l’oued ou était construite cette construction appelée Zedin

ROOENA4

Sur cette photo on voit les ruines d’une vieille construction a laquelle fait allusion le chercheur français en 1856 et qui s’appelait Zedin. Cette construction, au temps des romains , servait de systèmes de vannes pour diriger l’écoulement de la rivière sur plusieurs directions. Ce qui prouve que les romains travaillaient la terre a leur époque .Elle servait aussi , a part l’irrigation a faire tourner deux grandes roches qui servaient de moulins a blé.

 

On y voit les gorges incrustées sur les pierres,longtemps après,les mères de toute la région ramenaient leur bébé pour les faire passer a travers ces trous 7 fois et ça concernait les bébés qui mouraient dés leur jeunes age.Les riverains y croient fermement jusqu’à  présent: Mystère ou réalité?

 Saint SIDI Ben Harar

Ce marabout vénère a ce jour , ou l’on a élevé sur sa tombe une édicule( Koubba ) pour que les habitants viennent s’y recueillir. .A cote de sa Koubba il y a l’olivier sacré de sidi Beladjama, et l’acacia de sidi Boubaghla.De nos jours , les gens y vont la bas pour se recueillir et invoquer Dieu contre le mauvais œil, pour la chance , et contre diverses maladies . Pour ce fait, on y allume 1 bougie, et on tourne 7 fois autour de l’arbre ou on sacrifie un habit imprégné de sa sueur sur l’acacia de sidi Boubaghla.

Un Marabout légendaire:( Sidi Ben Harar)

سيدي بن هرار

On raconte que lors de l’occupation Française et a la fin du 19 eme siècle , l’armée Française voulait faire passer les chemins de fer au milieu du cimetière.et pour le faire ils ont commence a terrasser et profaner les tombes, le soir même tous les travailleurs et les soldats ont été atteint d’une diarrhée chronique qui a coûte la vie a plusieurs d’entre eux. D’où leur abandon pour quelques jours. Ensuite vint une autre équipe de travailleurs qui finiront les travaux de chemineaux, et de route goudronnée. A ce jour, lors du passage de ce lieu saint, les usagers doivent rabaisser l’isleur des postes cassettes au risque d’un accident. On a enregistre plusieurs accidents de voiture, de train dans ce passage sur le cimetière.

Archives Asdikaa Rouina

 

اترك رد أو اثراء للموضوع